Les Youngtimers, ces bolides de notre jeunesse

Aujourd’hui, on les croise dans les salons auto et les rassemblements, ces bolides de notre jeunesse font décoller les enchères et les cheveux des collectionneurs pur-sang, on les bichonne comme au premier jour mais on continue de rouler avec  : ce sont les Youngtimers, les « Jeunes Anciennes », des véhicules souvent populaires qui font aujourd’hui découvrir le monde de la collection à une nouvelle génération de passionnés.

Si vous êtes nés dans les années 70-80, vous avez sûrement d’inoubliables souvenirs  au volant de votre première voiture… Que vous ayez dû trimer dur pour vous la payer, ou que vos parents vous aient donné un petit coup-de-pouce, peu importe. Ce qui reste après ces années, c’est les anecdotes des virées entre copains, tassés sur la banquette arrière, fenêtres ouvertes sur le monde et l’air encore pur des chemins de campagne…  Pour ma part, ayant un grand frère – adorable au demeurant, mais un peu maladroit – je n’ai pas eu la chance de conduire ni la vieille 4L de mes parents, ni la Super 5 d’occasion avec laquelle il draguait devant le lycée. Par contre, je souris toujours béatement devant une AX – sauvage ! – en me remémorant les souvenirs des virées adolescentes entre amis et l’équipe de pilotes de ces jeunes Citroën qui composait notre groupe.

C’est ici que réside, à mon sens, la particularité des Youngtimers. Classées collection ou non, peu importe : elles sont avant tout les symboles d’une génération qui les a conduites sans même se douter qu’un jour, elles prendraient une autre valeur que celle des souvenirs procurés sur le moment. Elles sont souvent moches – si si, il faut le dire – et ces bolides de notre jeunesse ont pour beaucoup quelques kilomètres au compteur… Mais produites avant l’ère du « tout-électronique », les Youngtimers sont encore faciles à bricoler et à entretenir, pour des performances plus soutenues que celles de leurs aînés, les Classiques ou Oldtimers.  Et surtout, pour la majorité, et pour quelques années encore, les « Youngs » restent accessibles à tous !

delorean esvres youngtimer
Une DeLorean - poids lourd des Youngs - à Esvres (37) pendant le Happy Hop Swing Festival 2019

Pour les non-initiés, je vous laisse découvrir les 3 modèles que je qualifie d’incontournables quand on parle de Youngtimers – mais ne soyez pas vexés, ce n’est que mon avis :

– PEUGEOT 205
Sans hésitation, la plus emblématique des Youngtimers est une de celles qui coûtent le plus cher aujourd’hui : entre 12 000 et 25 000 euros, selon l’année et le kilométrage, pour la version GTI 1.9L ! Si vous ne l’avez pas gardée au chaud dans votre garage, laissez-là à d’autres… ou offrez-vous une version plus classique en 1.1L pour un budget modeste, à partir de 1000€ selon option, année et kilométrage.

 – RENAULT 5
Au début des années 70, le constructeur français lance avec brio un modèle urbain, à la fois pratique avec son hayon et maniable avec son petit gabarit. Parmi les multiples versions déclinées jusqu’en 1984, on remarque la TL, suivie par la TS et la GTL, très populaire, qui restent aujourd’hui accessibles, contrairement aux versions Alpine et Turbo beaucoup plus rares, donc plus chères (respectivement autour de 20 000€ pour l’Alpine,  75 000€ pour une Turbo, et même plus pour une Turbo II…)

– VOLKSWAGEN GOLF 1 & 2
Quand la marque allemande décide de trouver un successeur à sa mythique Coccinelle, la Golf impose avec succès son design très carré. On trouve aujourd’hui dans le top des Youngtimers la GOLF 1 GTI (à partir de 15 000€ en bon état, jusqu’à 30 000€ selon les modèles et le kilométrage), sa petite sœur GOLF 2 GTI (à partir de 8 000€ en bon état), et leurs versions cabriolet toujours très fun à la belle saison !

Mais aussi, la CITROEN BX, la FORD Escort, la RENAULT Twingo, la RENAULT 19, la FIAT Punto, la HONDA Civic… Et toutes celles qu’on aime encore !

Si vous avez oublié que « nous aussi on était moche » à cette époque, un petit remember en images et en musique, avec une pub que l’on adore.

Fermer le menu